Si il y a bien un truc qui me gâche le jardin, c'est la bestiole qui vient sournoisement saccager ce que je viens de faire, au prix parfois d'un dur labeur. Dans la série cochonnerie du genre, il y a la limace (mon ennemie héréditaire, mais je vous en parlerai dans un autre post, un bonheur à la fois). Aujourd'hui, causons pyrale du buis, ma copine du moment. Cette......comment dire pour rester polie? Cette charmante bestiole donc, a le pouvoir de vous ravager en quelques jours vos buis chéris, les laissant comme complétement désséchés, ne laissant qu'un squelette sans feuilles. Une petite photo d'une de ces.......créatures, prise en flagrant délit pas plus tard qu'hier

2017-04-07 10

La destruction des buis a commencé

2017-04-07 10          2017-04-07 11

Mais l'arme fatale est de sortie, arme bio bien sûr, point de sal......chimiques chez nous. Il s'agit du bacillus thuringiensis (redoutable pour la pyrale) aidé de son fidèle compagnon, le pulvérisateur.

 

2017-04-07 11

Pour notre jardin, pas moins de 8 litres de solution seront nécessaires, il faut dire que le terrain de jeux de ces dames est vaste, les buis ne manquant pas....

2017-04-07 10         2017-04-07 10          2017-04-07 10

Et là ce ne sont que les buis les plus importants, il y en a tout plein d'autres disséminés un peu partout dans le jardin!

Depuis trois ans, c'est le même rituel, une lutte sans merci face à cette chenille (jolie au demeurant, pour une chenille) qui n'a aucun ennemi, les z'oiseaux n'y touchant pas. Je n'ai pas encore essayé les pièges, ne sachant pas si ça fonctionne vraiment. Si vous avez des avis la dessus, je prends!

Bref, la guerre est déclarée!

(Une petite dédicace pour mon cher et tendre qui vient de m'apprendre comment se servir de la touche "Suppr" sur l'ordi. Je crois qu'il est toujours en train de rire....)