A la base, c'est le titre d'un film de Gore Verbinski qui m'a fait beaucoup rire.

 

 Maintenant c'est devenu mon cauchemar quotidien, grâce à l'affreuse créature poilue qui nous sert de chat, et qui se fait un malin plaisir de nous ramener ces "cadeaux", bien vivants de préférence...mais pas que.

J'ai beau lui expliquer que ses cadeaux elle peut se les garder, la poilue persévère.

Dans la catégorie : "Bête sanguinaire-dealeuse de souris-mulots-musaraignes et autres joyeusetés" , j'ai nommé:

Charlie.

IMG_20190131_213334224

Quatre kilos de poils, de griffes et de chicots acérés. 

 

La belle estime que j'ai trop de temps libre, et a décidé de m'initier depuis quelques temps à la chasse aux bestioles qui courent à toute berzingue, qui font popo partout, et qui me fichent les pétoches.

Profitant de mon absence pendant quelques jours, la dernière bestiole en date a élu domicile dans mon placard d'angle.

 

IMG_20190131_133359650

Joie.

 

Ce placard est vendu sans cloison du côté jouxtant le lave-vaisselle. Il y a longtemps que je me dis : "Ce serait pas mal de fermer ce placard, au cas où".

Mais je ne l'avais jamais fait, grave erreur.

Quand je suis rentrée à la maison, tout ce qu'il y avait à l'intérieur était recouvert de crottes.

La souris avait passé de chouettes vacances à la maison, (avec le chat) se nourrissant de ses croquettes, j'imagine, sans que cette andouille de félin ne soit fichue de la zigouiller.

 

Alors, en rentrant des miennes de vacances, j'ai dégommé la cuisine.

  

  

Et commencé les travaux de rebouchage.

  

Heureusement que je garde tout un tas de truc au garage (Au cas où, on sait jamais, ça peut servir, etc...), j'ai donc pu m'ateler à la tâche "vite" fait, bien fait.

La scie sauteuse est ressortie de sa boite, ainsi que mon stock de gros mots.

Quelques heures, jurons, coups sur les doigts plus tard, le placard était sécurisé.

Tout ça sous le regard étonné de la poilue, que ce remue-ménage dérangeait manifestement pendant ses agapes :

QUOI????? On peut plus manger tranquille dans cette maison ???

 

Quelques litres d'eau de javel plus tard, la cuisine avait retrouvé un visage humain :

  

Et grâce à cet intermède amusant, le placard a été trié, rangé correctement.

Merci Charlie, et merci à ta copine que j'ai fini par retrouver morte sous un meuble....dans la pièce d'à côté.

---

Tout était bien qui finissait bien, sauf que, le lendemain matin....

Charlie était en planque devant le placard du couloir, la souris avait un copain mulot, tout était à recommencer.

---

Afin de résister à l'envie d'avoir de jolies pantoufles en fourrure rousse et blanche, j'ai préféré aller me calmer dans le jardin, et admirer le paysage sous la neige.

      

Et aller voir si le bébé de l'adorable Hélène se portait bien.

 

Pendant ce temps...

Sans commentaire.